R16 Kreiz-Breizh


Nous en parlions depuis quelques temps, faire une balade en centre-Bretagne. Simple comme un coup de fil du vendredi et rendez-vous à Rostrenen le dimanche. Thierry, propriétaire d’une Renault 16 collector (1150 – décembre 1965), le gars du coin, sera notre guide. Granit consacré le long des rivières sera la thématique du jour.

P1140199

Bon, c’est vrai Thierry a vu arriver sur le point de rendez-vous une armada de trois exemplaires originaires de Morlaix : une 1150, une TL et une TX. Philippe, Pierre et Bruno. Revue des troupes sur le parking. La R16 1965 est la vedette comme d’habitude avec son tableau de bord des origines, un motif matelassé moderne des années 60, qui sera livré sur les tous premiers exemplaires, avant d’être remplacé par un faux bois qui suivra les modèles civilisés (hors TS donc) jusqu’au début des années 70.

P1140198

 Le circuit

Thierry nous a préparé un circuit de connaisseur, dont voici le tracé. À suivre consciencieusement si on veut découvrir quelques coins cachés du centre de la Bretagne.

R16KBreizh

Étape 1 : Rostrenen, Guémené-sur-Scorff, Kernascleden

Direction le sud depuis Rostronen. Passage par Mellionnec et Langoelan.

Puis Guémenée-sur-Scorff, capitale du Pays Pourleth, connue dans toute la France pour la notoriété de l’andouille locale, la commune fait désormais partie du réseau breton des Petites cités de caractère.

À Kernascléden, c’est l’église Notre-Dame du XVè siècle qui est exceptionnelle, avec son style gothique et ses fresques remarquables. On n’évite malheureusement pas le jargon des savants dans les textes d’interprétation à l’intérieur, mais l’intérieur de l’église vaut vraiment le détour. Ici, les histoires ne se racontent pas sur le calvaire mais sous les voutes gothiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Étape 2 : La Vallée du Scorff et Pont-Calleck

Au sud de Kernascléden, la rivière Scorff s’enfonce dans la forêt dense de Pont-Calleck. La lumière y est magnifique. La route suit tranquillement les méandres de la rivière pendant toute la traversée de la forêt. Sur place, restaurant labellisé « Restaurant de terroir », aire de pique-nique, spot de pêche pour les amateurs et beaucoup de sentiers qui permet de parcourir la forêt à pied ou en VTT. Camping à proximité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Étape 3 : L’église du Sacré-Coeur à Berné

Berné est connue par les amateurs de foot pour avoir une des meilleures équipes de foot bretonnes des années 70, avec un entraîneur charismatique qui a montré la voie à un de ses joueurs, Christian Gourcuff. Mais la commune est aussi célèbre pour abriter le « Montmartre breton », l’église du Sacré-Coeur, posée sur une colline à l’écart du bourg. Une architecture étonnante, qui, dit-on, est une réplique miniature de la basilique de Montmartre. Un édifice du début XXè, donc une curiosité un peu décalée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À voir aussi, la Chapelle Saint-Albaud, qui s’inspire de celle de Kernascléden (voir plus haut) et la Chapelle de Sainte-Anne-des-Bois.

Étape 4 : Le Faouët

Le Faouët connue pour sa « Robin des bois bretonne », Marion du Faouët. Au centre-bourg, les halles du XVIè siècle. L’ambiance de la commune autour des halles et les chapelles dans la campagne parfois encaissée ont attiré de nombreux peintres dès le milieu du XIXè siècle. Un musée leur est dédié.

cultivateur

« Le Cultivateur » Sydney Curnow Vosper – 1906 – Musée du Faouët

Étape 5 : La Chapelle Saint-Barbe

La Chapelle Sainte-Barbe est née d’une promesse faite par un noble breton du XVè siècle, qui invoqua la sainte quand il fut confronté à un orage si violent, qu’il crut ne pouvoir y survivre. Il édifia la chapelle à l’endroit où il trouva pris sous les éclairs et les coups de tonnerre. La Chapelle est posée à flanc de colline, contre les rochers. Elle est plus longue que large, ce qui lui donne une ambiance étrange, unique. La cloche est située à quelques dizaine de mètres de la chapelle et permet aux visiteurs de se prendre pour le bedeau de la commune. Un site touristique majeur du Centre-Bretagne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un correspondant localiser qui passait par là s’est proposé de faire un article pour Ouest-France et le Poher Hebdo. Bientôt dans notre revue de presse ?

Étape 6 : Retour vers Rostrenen, en passant par Plouray

La dernière étape nous fait remonter par le nord, vers Plouray et Rostrenen.

Plouray abrite depuis plus de 25 ans une congrégation bouddhiste qui attire de nombreux adeptes de toute l’Europe.

Rostrenen, la seule commune des Côtes d’Armor, de tout le parcours est au coeur de la tradition « Fisel » (Festival Fisel, fin août), une danse bretonne parmi les plus spectaculaires. Elle est traversée par la Canal de Nantes à Brest et fait partie du réseau Station Verte depuis 2012. C’est aussi le pays de naissance de Glenmor, barde breton décédé en 1996.

Merci à Thierry pour le circuit. Merci à Philippe pour les photos des pilotes à Sainte-Barbe.

 

 

 

 

2 réponses à “R16 Kreiz-Breizh

  1. Joli parcours.
    Et que cette première planche de bord est géante (comme l’était la première planche des ID Citroën … ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s